Petit Paris

Au début de la Première Guerre Mondiale il était déjà évident que l'Allemagne allait violer la neutralité belge. L'Allemagne avait l'idée d'attaquer la France en traversant la frontière belge. Afin d'arrêter les troupes allemandes, les forts de Liège ont été renforcés et un poste de ravitaillement a été installé à Anvers. Mais Liège et Anvers tombent aux mains des Allemands et les armées belges et françaises s'installent derrière l'Yser dans leurs positions défensives. Le roi Albert donne l'ordre d'ouvrir les écluses afin d'empêcher les Allemands de progresser. Les Allemands ne réussissent pas à rompre les lignes alliées et une nouvelle offensive a lieu aux environs d'Ypres. Mais l'armée britannique et ses alliés résistent et le front reste immobilisé jusqu'à la fin de la guerre. La "Blitzkrieg" évolue comme une guerre de position ou "Sitzkrieg". Les armées belges, françaises, britanniques et ses alliés sont bloquées face aux Allemands. On creuse des tranchées dans lesquelles on vit dans des conditions effroyables.

Pour les Britanniques et leurs alliés à Ypres , Poperinge était la ville la plus proche "sûr". À cet cause, il devient le centre névralgique pour tous les opérations militaires. Des soldats, provisions, travailleurs, informations, ... Tout ce qui va vers Ypres traverse cette ville. Chaque jour, des milliers de soldats entrent "Pop", qui a fait rapidement un nom pour place agréable pour passer un peu de temps loin des combats. Bien que les soldats dorment dans des camps à Krombeke, Proven et Reningelst, la vie nocturne se situe au centre de Poperinge. Pop, une petite ville de province, subit une métamorphose. Son abondance en magasins, cafés, restaurants, salles de concerts et de cinéma, mais aussi en bordels lui a valu assez vite le surnom de "Petit Paris". C'est dans ce contexte que l'on peut situer la Talbot House.

Savez-vous que ...

...sur le territoire de Poperinge il y avait des campements pour les travailleurs Chinois du 'Chinese Labor Corps' ?

TALBOT HOUSE EVERY MAN'S CLUB, POPERINGE, BELGIUM - COPYRIGHT 2016